Living Ruins

1er EP Towards the Lights

LIVING RUINS

Est à l’origine un solo de Mathieu Goudot où il dévoile son univers intérieur à travers la composition musicale et le chant. Suite à différentes expérimentations, en novembre 2016 Patricio Lisboa vient le rejoindre à la basse et contrebasse et Guillaume Arbonville à la batterie. Aujourd’hui au complet, le groupe Living Ruins a sorti son premier EP 4 titres, Towards the Lights en avril.

La musique de Living Ruins est construite comme une longue descente introspective vers les mondes souterrains de la conscience. Les jeux de dupes, les faux semblants, les images récurrentes symboliques du passé, les figures du­ regret et en contrepartie une quête de lumière constituent une vision modifiée et poétique du réel. Les guitares électriques, entre nappes sonores et rythmiques saturées, viennent se mêler à la batterie, au chant, à la basse et contrebasse pour engager un voyage vers un rivage intérieur lointain et symbolique.

Dans ce voyage où les repères sont brouillés, la musique et le chant sont intimement liés. La tension qui se dégage de l’intensité électrique et du jeu d’aspiration vers une lumière que le trio appelle de ses vœux, tend à créer une expérience vivante où l’émotion a une place essentielle. Le spectateur accompagne ces promeneurs hébétés à travers leur étrange balade parmi les fantômes du passé et les incertitudes d’avenir. Chacun peut aller au-delà de son reflet pour y trouver les sources de sa déformation. Il suffit de se laisser traverser par l’émotion.

Suivez l’actualité artistique de Living Ruins :

Les musiciens de Living Ruins

MAT-BONNOTMathieu Goudot est un musicien né en 1981 dans la région lyonnaise. En 2005, à la fin de ses études de Lettres modernes, il décide de se consacrer à la musique. Par le travail du son et des effets, il réussit à extraire de la guitare, instrument qui le suit depuis de nombreuses années, une ambiance en harmonie avec ses goûts esthétiques.

Il participe alors à création du groupe Un Vivant, Un poète, Un Mort, Un Chien, trio de rock poétique où la guitare électrique et les samples de basses se mêlent aux textes du poète Krzysztof Styczynski et à la batterie de Baptiste Habert. De leur collaboration naîtront l’album Article 35 et plusieurs Ep’s.

Outre de nombreuses improvisations et accompagnements de lectures poétiques, il se lance en 2010 dans une nouvelle aventure. L’Athanor voit le jour avec le comédien David Mayeux et ils créent la pièce électro-rock, Alchimie du Verbe, autour d’extraits choisis des Illuminations d’Arthur Rimbaud. Il travaille ensuite avec le réalisateur Aurélien Héraud pour son court-métrage Sous la neige tout en continuant ses différentes activités de compositions, d’improvisations et d’accompagnements.

Fin 2013, il compose avec Krzysztof Styczynski au chant et à la lecture, la musique d’une œuvre sonore et poétique, Les chants de Maldoror, extraits des textes du livre culte éponyme du Comte de Lautréamont.

En 2015 il se consacre à deux projets qui sont le résultat d’une longue maturation. Il crée tout d’abord un ciné-concert sur le film muet de Rupert Julian, Phantom of the Opera (1925). Ensuite, il développe son spectacle solo Beyond the Looking Glass, traversée des chemins de la conscience où le chant se mêle à des samples hypnotiques et des guitares puissantes. Le voyage continue.

Guillaume Arbonville Guillaume Arbonville rejoint Living Ruins à la batterie en décembre 2016.

Batteur et percussionniste, diplômé du MAI de Nancy où il étudie avec Franck Agulhon, il est professionnel depuis 2002 et batteur TAMA drums depuis 2004.

Il tourne régulièrement au Japon et se produit un peu partout en Europe avec : Blondino (Pop electro/Sony Music), Le grand orchestre du Splendid (Jazz-village/Harmonia Mundi), Arkol (Rock/ Warner), Epikoi Enkor (Jeune public), Lena Circus (Expérimental), Riko Goto trio (Jazz), Miroda (Fado-Folk/L’autre distribution), Imaginary Africa (World, Minimal), Philippe Duquesne “Par hasard et pas rasé ” (Théâtre)…

Parallèlement à l’accompagnement, il travaille la batterie et les percussions en solo sur les notions de rythmes aléatoires, l’illusion rythmique, et la pulsation sans rythme régulier. Guillaume sort 2 albums solos chez Mimimi Records en 2009 et 2016. Musicien prolifique, il enregistre une trentaine d’albums durant ses années d’activité. 

patricioPatricio Lisboa a rejoint le projet à l’automne 2016. Contrebassiste et guitariste Chilien, commence ses études de guitare classique au conservatoire du Chili en 1995, en 1996  se tourne rapidement vers les musiques actuelles et la guitare électrique. 

En 2003 il obtient le diplôme « Maîtrise en arts, mention en théorie de la musique » à la Université du Chili et parallèlement il continue ses études de guitare classique, guitare jazz et demarre la contrebasse classique. Jusqu’en 2007 il fait partie de plusieurs formations qui fusionent différents styles musicaux avec les rythmes traditionnels latino-américains: La Comarca, Cantaro, Elisabeth Morris, Charanku, Daniela Conejero.

En 2007 il s’installe en France pour continuer ses études en musique, obtient un DEM en contrebasse jazz et intègre différents groupes entre autres Cantaro, La Bizikleta, Pajaro Canzani Acoustic Project, Mariana Montalvo, Freddy McQuinn and the Humans of earth,  Cuerpo F,  Abderraouf Ouertani Quartet, Leandro Bonfilglio trio, Diego Aguirre (DAZ) trio et Penrose Trio…

 

Remerciements à Damien Ravnich qui a collaboré avec Living Ruins comme batteur de mai à décémbre 2016.

Contactez-nous !

+33 6 63 49 93 19 / contact@errances.org
Share This